Moving Cities
Collecte d’informations et de données

Collecte d’informations et de données

Comment avez-vous collecté ces données ?

Les données ont été collectées par plusieurs chercheurs⸱e⸱s par le biais d’entretiens avec des acteurs et actrices politiques en activité, de recherche académique et d’analyse de textes existants. Ce travail a démarré l’été 2020 et s’est « terminé » l’été 2021. Du fait du changement rapide de la structure de l’organisation politique des villes, toutes les données ne sont pas garanties d’être à jour sur le long terme. Néanmoins, nous croyons que les approches sélectionnées peuvent servir d’exemples de bonnes pratiques.

Quelles villes avez-vous choisies ?

Les 700 villes que vous pouvez consulter en en cliquant sur le bouton « découvrir les villes » ont été sélectionnées pour avoir déclaré publiquement une forme de solidarité envers les réfugi⸱é⸱e⸱s durant les cinq dernières années ou pour avoir été actives dans un réseau engagé pour et envers une politique migratoire solidaire. La sélection est loin d’être exhaustive, bien que nous voulions qu’elle le soit. Si vous avez relevé des villes qui ne figurent pas sur la carte et font preuve d’une telle solidarité, n’hésitez pas à nous contacter via notre formulaire de contact.

Comment avez-vous sélectionné les villes présentées ?

Nous avons sélectionné les 28 villes présentées pour leur caractère progressiste en comparaison avec d’autres villes dans un même pays et dans au moins une des catégories suivantes :

  • Droits sociaux et inclusion;

  • Accueil, séjour et protection contre l’expulsion du territoire;

  • Participation politique;

  • Inclusion interculturelle et antiracisme ;

  • Coopérations avec des initiatives de la société civile;

  • Mise en réseau et travail de plaidoyer.

De plus, pour ce premier exercice, nous nous sommes efforcés de faire une sélection diversifiée qui prenne en compte la taille des villes, leur emplacement et leur environnement politique. Il est important de souligner que cette sélection ne doit pas être comprise comme un classement des meilleures approches parmi les villes pionnières, mais plutôt comme une sélection d’exemples qui respecte les critères précédemment évoqués. Les villes présentées, bien qu’elles soient progressistes sur certains aspects, ne sont pas sans contradictions et ambiguïtés. Dans certains cas, elles sont des modèles dans un domaine politique spécifique mais laissent à désirer dans d’autres.

Du fait de ressources limitées, nous n’avons pas pu collecter de données sur toutes les bonnes pratiques existantes. Notre sélection n’est donc pas exhaustive. Il existe d’autres villes en Europe qui ont des approches intéressantes et que nous placerons sur la carte quand nous disposerons de ressources nécessaires.

Malheureusement, concernant certains pays ou certaines régions, par exemple la Scandinavie, nous n’avons pas du tout d’informations sur l’existence de mouvements de villes solidaires. Si vous avez des informations à ce sujet, n’hésitez pas à nous contacter via notre formulaire de contact.

Une autre raison pour laquelle nous n’avons pas représenté sur la carte des villes de tous les pays européens, est que certaines villes en Europe font preuve de solidarité mais ne veulent pas pour autant faire de déclaration publique du fait de leur contexte politique, ou, plus précisément, du fait de la pression et des menaces de politiques exercées sur elles, par certains groupes ou individus issus de l’extrême-droite.

Quels réseaux avez-vous choisi ?

Nous nous sommes limités à lister des réseaux européens et nationaux de villes, ainsi qu’à des campagnes de sensibilisation. Nous les avons choisis en fonction de leur niveau d’activité et de leur caractère progressiste. Cette sélection n’est donc pas exhaustive.